Auteurs de a à z

 
 
 
     

 

 

Zhang Yueran 张悦然

Présentation

par Brigitte Duzan, 10 février 2017

 

Zhang Yueran a été classée en 2012 parmi les vingt meilleurs écrivains chinois de moins de quarante ans par le mensuel littéraire Unitas. Née en 1982 à Jinan, dans le Shandong, elle avait donc juste trente ans.

 

Fille d’un professeur de lettres de l’université du Shandong, elle a été une enfant précoce ; elle a commencé à écrire à l’âge de quatorze ans et a obtenu son premier prix littéraire national en 2001 alors qu’elle était encore lycéenne : le prix d’écriture « Nouveau concept » décerné par le magazine Mengya

 

Zhang Yueran (photo ifeng)

(萌芽) au terme d’un concours créé en janvier 1999.  

 

Avec Han Han

 

Elle a obtenu un 1er prix à la troisième édition du concours, le prix de la 1ère édition ayant été décerné à Han Han (韩寒) et deux 1ers prix d’affilée, lors de la 3ème et de la 4ème édition, revenant à Guo Jingming (郭敬明). Tous trois ont alors été désignés comme « le groupe des auteurs Mengya ». C’étaient les débuts de la génération dite post’80.

 

Zhang Yueran a d’abord fait des études de droit et d’anglais à l’université du Shandong, avant de poursuivre par un diplôme en science

informatique à l’université de Singapour. Mais elle est aussi titulaire d’un doctorat en littérature

chinoise ancienne de Renmin wenxue, et elle y enseigne la littérature chinoise.

 

Elle a publié deux recueils de nouvelles au début des années 2000, l’un en 2003, « Plus de tournesol en 1890 » (《葵花走失在1890) et l’autre l’année suivante, « Dix histoires d’amour » (《十爱》). Puis elle a publié trois romans : « Un Cerisier dans le lointain » (《樱桃之远》) en 2004, « Narcisse » (《水仙已乘鲤鱼去》) en 2005 et « L’oiseau du serment » (《誓鸟》) en 2006.

   

Avec Ou Ning

 

2005 Le recueil « Dix histoires d’amour »十爱

 

Jinuo et le cheval d’arçon 《吉诺的跳马》

Système binaire 《二进制》

Xiao Ran小染

La petite harpe et l’esprit des morts 《小竖琴,白骨精》

Les danseurs dorment de leur dernier sommeil au pied de la montagne 跳舞的人们都已长眠山下

Le bateau

Les fleurs de Jenny sur son nez鼻子上的珍妮花

Une chambre où le jour est comme la nuit 《昼若夜房间》

Histoire de fantômes de la ville de Sushui宿水城的鬼事

Qui a tué le mois de mai ?  谁杀死了五月?

Dix histoires d’amour 十爱

Sale pluie 《脏雨》

Une chambre pas à soi 《一间不属于自己的房间》 

 

Ten Tales of Love

 

Depuis 2008, elle esten outre rédactrice en chef de la revue littéraire Newriting (), précurseur des nouvelles revues lancées à partir du début des années 2010 pour révolutionner le secteur.

 

Le premier numéro est sorti en juin 2008, sur le thème de la Solitude (《鲤·孤独》), suivi de :

Octobre 2008 : Jalousie (《鲤·嫉妒》)

Janvier 2009 :  Mensonge (《鲤·谎言》)

Avril 2009 : Equivoque (《鲤·暧昧》)

Juin 2009 : La plus belle époque (《鲤·最好的时光》)

Décembre 2009 : Evasion (《鲤·逃避》)

Mars 2010 : Addiction (《鲤·上瘾》)

Octobre 2010 : Hormones (《鲤·荷尔蒙》)  etc…

 

Newriting, Mensonge

 

Traductions en anglais

 

Les nouvelles du recueil « Ten Tales of Loves »十爱, tr. par Jeremy Tiang, dont :

- Binary《二进制》

Traduction initialement publiée en novembre 2012 dans le recueil Ten Loves de Math Paper Press, puis republiée dans la série Read Paper Republic en juillet 2015.

A lire en ligne : https://paper-republic.org/pubs/read/binary/

 

- A Thousand and One Nights, tr. Anna Holmwood Pathlight: New Chinese Writing, Jan. 2012

- Weird Auntie 《怪阿姨》 tr.  Hallie Treadway, Pathlight : New Chinese Writing, Sept. 2014.

 

Traduction en français

 

- Sale Pluie (4ème partie de 《脏雨》), trad. Catherine Charmant et Deng Xinnan, Jentayu n°5, hiver 2016-2017, pp. 51-57.

 

 

 

 

 

 

 

 

     

 

 

 

© chinese-shortstories.com. Tous droits réservés.