Nouvelles de a à z

 

« Il ne faut jamais manquer de répéter à tout le monde les belles choses qu’on a lues »

Sei Shōnagon (Notes de chevet)

 
 
 
     

 

 

苏童水鬼

Su Tong  « Le génie des eaux »

par Brigitte Duzan, 2 février 2016

 

河水向东流。 Le fleuve coule vers l’est, rien de plus ordinaire, en Chine. C’est souvent une métaphore, le symbole du temps qui passe, ici c’est simplement la marque de la banalité du quotidien : c’est le cadre de cette nouvelle de Su Tong, tout de suite annoncé, comme un bout de poème tronqué.

 

Et sur le fleuve, un pont ; et sur ce pont, une petite fille solitaire qui y passe ses après-midis à observer l’eau, et attendre l’apparition du génie dont elle sait qu’il y habite. Dans son esprit se mêlent réalité et imaginaire, dans un univers onirique en marge du quotidien où tente de l’enfermer sa mère.

 

On pense bien sûr à l’univers des « chroniques de l’étrange » de Pu Songling (蒲松龄), où, de la même manière, le fantastique fait partie du quotidien, en est indissociable,

 

Le génie des eaux

comme en sont indissociables les créatures qui le peuplent, et dont pourrait faire partie ce « shui gui » qui n’est peut-être qu’un rêve d’enfant…  mais tellement réel !  Il suffit d’y croire…  

 

(texte chinois, vocabulaire et traduction partiels, traduction entière dans le numéro trois de la revue Jentayu)

 

1

河水向东流。装满油桶1的船疲惫地浮在河面上,橹声2的节奏缓慢而羞涩3。油桶船从桥洞里钻出来,一路上拖拽4着一条油带,油带忽细忽粗5,它的色彩由于光线的反射而自由地变幻。在油桶船经过河流中央开阔的河面时,桥上的女孩看见那条油带闪烁着彩虹般的七色之光6

 

01 yóutǒng baril /bidon d’essence  装满 zhuāngmǎn chargé de

02  godille         03 缓慢 huǎnmànlent  /羞涩 xiūsè intimidé, gêné

04 拖拽 tuōzhuài  tirer, traîner      05 忽.. 忽 hū…hū  tantôt… tantôt

06 闪烁 shǎnshuò  briller, étinceler        彩虹 cǎihóng arc-en-ciel

 

女孩站在桥上,目送7油桶船渐渐远去,她的视线尽头是另一座桥,河水就是在那里拐了弯8,消失了。另一座桥的桥畔9有一家工厂,工厂的烟囱10和一座圆形的塔楼11引人注目。女孩一直不知道那座塔楼是干什么用的,即使离得很远,塔楼的那个浸入水中的门洞12仍然清晰可见。女孩用她的玻璃柱13照着远处的那个门洞,正如她预想的一样,离得太远了,她没有得到任何反射的图像。塔楼若无其事14,当西边河上游的天空云蒸霞蔚的时候15,塔楼上端的天色已经暗下来了。

 

07 dié   tour à tour   08 拐弯 guǎiwān faire un coude (rivière) / tourner

09 pàn bord, côté /à côté de  (à l’origine une levée de terre et un chemin bordant des champs)

10 烟囱 yāncōng cheminée   11 塔楼 tǎlóu tour (d’un bâtiment)

12 门洞 méndòng embrasure d’une porte /passage sous une arche d’entrée

13 玻璃柱 bōlízhù prisme de verre

14 若无其事 ruòwúqíshì  (faire) comme si de rien n’était

15 云蒸霞蔚 yúnzhēngxiáwèi  splendide (paysage) – ici au sens propre : l’heure où les nuages et la brume se teintent de pourpre.

 

Le fleuve coulait vers l’est. Tellement chargé de fûts de pétrole qu’il flottait à peine, un bateau avançait au rythme lent, presque timide, de la godille. Il s’engagea sous l’arche du pont, et émergea de l’autre côté, en laissant derrière lui une traînée de pétrole aux contours irréguliers et aux couleurs changeantes sous l’effet naturel des reflets de la lumière. Au moment où il passait ainsi sur l’immense étendue des eaux, au milieu du fleuve, une petite fille, sur le pont, observait le ruban de pétrole qui brillait de l’éclat des sept couleurs de l’arc-en-ciel.

 

La fillette sur le pont

 

Debout sur le pont, la fillette suivait du regard le bateau qui s’éloignait peu à peu, sa ligne d’horizon limitée au pont suivant, car le fleuve y faisait un coude puis disparaissait. Près de cet autre pont se dressait une usine dont la cheminée et une tour ronde attiraient l’œil. La fillette ne savait pas à quoi pouvait bien servir cette tour ; même si elle était loin, on pouvait quand même distinguer nettement les arches, immergées dans l’eau, du portail qui se trouvait à l’entrée du canal de dérivation. La fillette dirigea son prisme de verre sur cet endroit, mais, comme elle l’avait prévu,

c’était trop loin pour que la lumière réfléchie par le prisme puisse aller jusque-là. La tour restait hors d’atteinte ; à cette heure où les vapeurs qui s’élevaient au-dessus du fleuve, se teintaient vers l’ouest de couleurs pourpres, le ciel au-dessus de la tour avait déjà commencé à s’obscurcir.

 

天色已经暗下来了。女孩看见她姑妈1从桥上走过,她慌忙把脑袋转过去,但姑妈还是看见了她,她说,你这孩子,这么热的天,不在家里待着,跑这里来干什么?女孩说,不干什么,妈妈让我出来的。姑妈没说什么,她扭着腰肢下了桥,下了桥又回头向女孩喊道,早点回家!你傻乎乎站那里,人家又来欺负你2

 

01 姑妈  gūmā  tante (paternelle)      02 欺负 qīfù  malmener, brimer

 

女孩站在桥上,她还不想回家。一个穿海魂衫3的患有腮腺炎4的男孩跳上了桥头,他就住在桥下杂货店的楼上,女孩认识他。男孩用手捂着涂满5草药的腮部,他说,你手里抓着什么东西?给我看看。女孩知道他指的是那个玻璃柱,她背过双手,毫不示弱地6盯着男孩。不给你看。她这么说着,一只手却突然把玻璃柱举了起来,她说,你别碰它,这是用来照水鬼的!

 

03 海魂衫 hǎihúnshān tee-shirt, polo à rayures (comme les marins)

04 腮腺炎 sāixiànyán oreillons    (sāi    joue)        

05 ici : couvrir   涂满 túmǎn enduit de

06 示弱  shìruò  admettre une faiblesse, reconnaître son infériorité

 

Le ciel avait commencé à s’obscurcir. Apercevant sa tante qui montait sur le pont, la fillette se hâta de tourner la tête, mais sa tante l’avait vue et s’exclama : quelle enfant, par une chaleur pareille pourquoi ne restes-tu pas à l’intérieur, que fais-tu ici ? Rien, répondit la fillette, maman m’a permis de sortir. La tante ne répondit rien, tourna les talons et descendit du pont ; une fois en bas, elle se retourna pour crier encore à la fillette : ne rentre pas trop tard chez toi ! Si tu restes là comme une idiote, tu vas encore te faire gronder.

 

Mais la fillette, sur le pont, n’avait aucune intention de rentrer chez elle tout de suite. Un garçon portant un tee-shirt à rayures monta en courant ; la fillette le connaissait, il habitait au-dessus de l’épicerie-droguerie au pied du pont. Il avait les oreillons et couvrait ses joues enduites de pommade de ses deux mains ; il lui demanda : qu’est-ce que tu tiens à la main ? Fais-moi voir. La fillette vit qu’il désignait son prisme de verre, alors elle mit les mains derrière son dos, en fixant le garçon sans se laisser intimider. Pas question, dit-elle ; et, levant soudain la main qui tenait le prisme de verre, elle ajouta : ne touche pas, cela sert à éclairer le génie des eaux !

 

男孩意欲掠夺1的手缩了2回去,他说,你骗人,哪来的水鬼?水鬼在哪里?

女孩指了指桥下的河水。现在在水里。她用手指着河面上尚未散去的油带说,你没看见,水鬼就在那下面潜水3。你看不见,我能看见。

 

男孩说,你骗人。那你说水鬼要潜到哪儿去?

女孩脸上露出了神秘的微笑,她收起玻璃柱说,我发现了水鬼的家。我不会告诉你的。女孩向桥下走去,回过头说,你们都以为水鬼的家在水里,其实不对,你们都弄错了。

女孩下了桥,看见那个男孩捂着腮茫然地4站在桥上。他什么都不知道。她想即使他看见了远处的那个塔楼,他仍然不会猜到这个秘密。

 

01 意欲  yìyù  avoir l’intention de  掠夺 lüèduó  voler, s’emparer de

02 缩 suō  retirer   03 潜水 qiánshuǐ  plonger

04 茫然 mángrán  avoir l’air perdu, le regard vague

 

Le garçon retira la main qu’il avait avancée dans l’intention de le lui dérober, et lui lança : menteuse, quel génie des eaux, où est-il ?

La fillette pointa du doigt l’eau du fleuve sous le pont : il est dans l’eau maintenant. Et, montrant de la main, à la surface du fleuve, la traînée de pétrole qui n’avait pas encore disparu, elle déclara : tu ne l’as pas vu ? Le génie des eaux a plongé, là ; moi je l’ai vu.

 

Tu es une menteuse, répliqua le garçon, dis un peu, il a plongé pour aller où, le génie des eaux ?

Sur le visage de la fillette passa un sourire mystérieux ; rangeant le prisme, elle expliqua : j’ai découvert où habite le génie des eaux, mais je ne peux pas te le dire. Puis elle s’éloigna pour descendre du pont, et lâcha en se retournant : vous pensez tous qu’il habite dans l’eau, mais en fait ce n’est pas vrai, vous vous trompez tous.

Arrivée en bas du pont, elle vit en levant les yeux le garçon qui y était encore, cachant toujours ses joues de ses mains, le regard perdu. Il ne sait rien, pensa-t-elle, même s’il a vu la tour au loin, il ne peut pas deviner ce secret.

 

一个青年像一只青蛙一样在河面上行进。另一个青年像狗刨水似的跟在他身后。他们游到了桥下,也许他们游不动了,也许他们的目标就是游到桥洞,两个人先后钻出了水面,坐在桥洞的石墩上1

 

女孩打着尼龙伞,站在桥上,她一直期待他们向前游,游到她看不见的地方,她以为他们会一直游下去,游到河下游另一座桥那里。但他们却坐在桥洞里了,他们在下面大声地说话。一个青年说,水太脏了,他妈的,你有没有看见那只死猫?我差点没吐出来!另一个青年还在喘粗气2,他说,看见了,是只黄猫,大概是吃了老鼠药。

女孩努力地将身子向桥栏下弯下去,她想看清楚那两个青年的脸,但看见的是其中一个人的腿。那个人的腿被太阳晒得很黑3,小腿上长着浓密的汗毛,脚背上好像刚刚被什么扎破过,上面清晰地留下了红汞水4的痕迹。

 

死猫有什么?女孩突然插嘴说5,前几天我看见过一个死孩子,看上去像一只兔子!

谁在上面说话?下面的一个青年说。

肯定是邓家那个傻丫头6。另一个青年说,她脑筋不好,别理她7

 

女孩的脑袋先是缩了回去,立刻又探出去,朝下面啐了一口8。你才是傻丫头!女孩愤愤地回敬了一句9,然后她用玻璃柱向下面照了照,照到的还是一条毛茸茸的10黝黑的腿,女孩听见下面的人在说,不理她。女孩就说,谁要理你们?她听见自己的声音被桥洞放大了,显得很清脆。女孩将手里的尼龙伞转了一圈,又转了一圈,她说,骗你们是小狗,有一个死孩子前几天漂过去了,他跟你们一样在游水,让水鬼拽住了腿。水鬼把他拽到河底去了!

 

01 石墩 shídūn  bloc de pierre   02 喘粗气  chuǎncūqì  être à bout de souffle

03 shài  (se) mettre au soleil   晒焦 shàijiāo  être brûlé par le soleil

04 红汞(水) hónggǒng(shuǐ)  mercurochrome

05 插嘴  chāzuǐ   interrompre, s’immiscer dans une conversation

06 傻丫头 shǎyātóu  idiote  (丫头yātóu  fille)

07 理 = 理睬 lǐcǎi prêter attention à  = 搭理dālǐ

08 cuì cracher (一口 cracher sur quelqu’un)

09 回敬  huíjìng  rendre une politesse, payer de retour

10 毛茸茸 máoróngróng  velu       黝黑 yǒuhēi noir, tanné par le soleil

 

Un jeune garçon nageait dans le fleuve comme une grenouille. Un autre le suivait en brassant l’eau comme un chien pour avancer. Ils nagèrent jusque sous le pont, peut-être parce qu’ils ne pouvaient pas nager plus loin, ou peut-être parce que leur but était de nager jusque sous l’arche ; ils sortirent de l’eau l’un après l’autre, et s’assirent sur les blocs de pierre au pied de l’arche.

 

Sur le pont, la fillette avait ouvert son parapluie en nylon ; elle attendait qu’ils nagent plus loin, jusqu’à l’endroit qu’elle ne pouvait pas voir, et pensait qu’ils allaient tout de suite continuer à nager jusqu’au deuxième pont, là-bas. Mais ils restaient assis sous l’arche, en discutant bruyamment. L’eau est trop sale, merde, dit l’un, tu as vu le chat mort ? J’ai failli vomir. Je l’ai vu, répondit l’autre après avoir repris son souffle : c’était un chat roux qui avait probablement avalé de la mort aux rats.

La fillette se pencha autant qu’elle le pouvait sur le parapet du pont dans l’espoir de pouvoir distinguer nettement leurs visages, mais elle ne put apercevoir qu’une jambe, une jambe hâlée par le soleil, le mollet couvert de poils épais, et le dessus du pied, semble-t-il, écorché depuis peu, on y voyait clairement des traces de mercurochrome.

Un chat mort, et alors ? dit-elle soudain en leur coupant la parole, il y a quelques jours j’ai vu un enfant mort, on aurait dit un lapin !

 

Qui parle, là-haut ? demanda l’un des jeunes garçons en dessous.

C’est certainement l’idiote de la famille Deng, répondit l’autre, elle n’est pas très normale, n’y fais pas attention.

La fillette, qui avait rentré la tête, la tendit aussitôt à nouveau et leur cracha dessus : c’est vous qui êtes des idiots ! répliqua-t--elle, furieuse, en leur renvoyant leurs propos, puis elle prit son prisme de verre pour tenter d’éclairer le dessous du pont, mais elle ne trouva que la jambe velue et noire ; elle entendit les deux, en dessous, qui disaient : faut pas faire attention à elle, alors elle leur lança : et vous, il y a quelqu’un qui fait attention à vous ? Elle entendit sa voix se répercuter, amplifiée et très claire, sous l’arche du pont. Elle fit tourner son parapluie de nylon dans sa main, une fois, deux fois, avant de déclarer : on pourrait vous prendre pour des petits chiens ; il y a quelques jours, j’ai vu un petit garçon dans l’eau, il nageait exactement comme vous, le génie des eaux lui a attrapé un pied et l’a entraîné jusqu’au fond du fleuve.

 

桥洞里的两个青年发出了咯咯的笑声,然后有一个人扑通1跳入了水中,大声喊叫着,不好了,有水鬼,水鬼,救命!另一个人便更加疯狂地笑起来。

女孩看见他们嬉闹时2弄出的水花溅得很高3。女孩说,你们别闹,水鬼现在不在这儿,你们把它惹恼了4,它会潜来抓你们的。

 

来了,水鬼潜来了!一个青年在水中翻了个筋斗5,他的嘴里发出了一种恐怖的叫喊声,我的腿,我的腿被水鬼抓住了,快来人,救命,救命!

 

女孩知道他们是在闹着玩,他们不把她的劝告6当回事,女孩有点生气,她拾起7桥上的一块碎玻璃向河里扔去,她说,你们就会在这里瞎闹,你们有本事就一直游,一直游到那塔楼里,告诉你们,那是水鬼的家!

 

01 扑通  pūtōng  plouf !    02  嬉闹 xīnào  s’ébattre en riant

03 jiàn  éclabousser  溅出 jiànchū  faire gicler, éclabousser

04 惹恼  rěnǎo  provoquer la colère, offenser, irriter

05 (翻个)筋斗 (fāngè) jīndǒu  (faire un) saut périlleux, (une) culbute

06 劝告  quàngào exhorter    07 拾起 shíqǐ  ramasser

 

Les deux jeunes sous l’arche partirent d’un grand rire, puis l’un d’eux plongea, plouf !, en hurlant à gorge déployée : c’est terrible, le génie des eaux est là, le génie des eaux, au secours ! L’autre se mit à rire encore plus fort, comme un malade.

Les voyant s’ébattre en riant, en faisant gicler d’immenses gerbes d’eau, la fillette leur cria : ne faites pas tant de bruit, le génie des eaux n’est pas ici pour l’instant, mais si vous l’offensez, il va venir en douce vous attraper.

 

Il est là, le génie des eaux est là ! cria le jeune qui était dans l’eau en faisant une culbute et en poussant un hurlement de terreur, mon pied, le génie des eaux m’a attrapé le pied, venez vite, au secours, au secours !

 

La fillette savait bien qu’ils faisaient ce raffut pour s’amuser, sans écouter ses mises en garde ; cela la mit un peu en colère, alors elle ramassa un morceau de verre cassé sur le pont et le lança dans l’eau en disant : continuez à faire les idiots, continuez donc à nager, si vous pouvez, jusqu’à la tour, je peux vous le dire, c’est là qu’habite le génie des eaux.

 

2

母亲不准女孩出去。有一天她用凤仙花1为女孩染了指甲2,她说,我们说好的,染了指甲就不能出去疯了,今天你好好待在家里写作业。母亲看见女孩坐在门前,仔细地3观看自己的十片桃红色的指甲4,母亲说,今天太阳这么毒,你要再出去疯,别人都会骂你是傻子。女孩竖起她的十根手指对着太阳照了照,看见自己的十片指甲像十朵凤仙花的花瓣5,晶莹剔透6。母亲说,今天太阳这么毒,你要出去太阳会把你的皮肤晒焦的,你要再偷偷溜出去,让太阳晒死你!

外面的太阳好像是沸腾了7,女孩看见石板路上冒出了隐隐的白烟,卖冰水的女人在很远的地方吆喝着8,对门宋老师提着一只水壶,打着她家的尼龙伞匆匆跑出去买冰水了。

有人出去的。女孩嘀咕道9,谁说没人出门?只要打着伞就行。

 

01 凤仙花  fèngxiānhuā  balsamine  02 指甲 zhǐjiǎ  ongle   染 rǎn teindre

03 仔细  地  zǐxìde  attentivement, avec soin

04 桃红色的  táohóngsède   de la couleur de fleurs de pêcher, rose vif

05 花瓣  huābàn pétale

06 晶莹剔透  jīngyíngtītòu  étincelant et transparent, limpide

07 沸腾  fèiténg  bouillir/être en ébullition

08 吆喝  yāohe  appeler en criant (comme les rémouleurs, colporteurs…)

09 嘀咕(道)  dígū(dào)  marmonner

 

Sa mère ne permettait pas à la fillette de sortir. Un jour qu’elle lui avait frotté des fleurs de balsamine sur les ongles, elle lui avait dit : nous sommes bien d’accord, je t’ai passé du rouge sur les ongles, alors tu ne vas pas sortir faire l’idiote, aujourd’hui tu vas rester sagement à la maison faire tes devoirs. Voyant la fillette assise devant la porte, examinant soigneusement ses dix ongles rose vif, elle insista : aujourd’hui, il fait un soleil de plomb, si tu sors à nouveau comme une folle, tu vas encore te faire traiter d’idiote. La fillette leva les mains pour faire miroiter ses dix ongles au soleil ; elle avait l’impression de voir les pétales de dix fleurs de balsamine, étincelants et translucides. Aujourd’hui, il fait un soleil de plomb, lui répéta sa mère, si tu sors, il va te brûler la peau ; si tu files encore en cachette, le soleil va te tuer.

 

Dehors, le soleil avait l’air en ébullition : la fillette voyait une vapeur blanche aux contours indistincts s’élever au-dessus de la route pavée ; comme on entendait, très loin, le cri d’une vendeuse d’eau glacée, le professeur Song, qui habitait la maison d’en face, sortit précipitamment en acheter, une cruche à la main, en ouvrant son parapluie de nylon.

Il y a donc des gens qui sortent, qui a dit que personne ne sortait ? marmonna la fillette, il suffit de prendre un parapluie, alors il n’y a pas de problème.

 

女孩的脑袋转来转去的,她在寻找什么东西。母亲知道她想找什么,母亲说,别找了,洋伞让我收起来了,你就是不知道爱惜东西,外面这么毒的太阳,把伞都晒坏了!

 

母亲坐在竹椅上打了个盹。迷迷糊糊中她觉得手里的葵扇没有了,她没有睁开眼,以为葵扇是掉在地上了。她不知道女孩又出去了,而且还带走了她的葵扇。

 

[comme sa mère a caché son parapluie, la fillette profite du fait qu’elle est endormie pour lui dérober son éventail et sort en catamini]

 

那天女孩用一把葵扇遮着1午后的阳光来到桥上。没有人注意到她刚刚染过的指甲,没有人注意到她。女孩上桥的时候,恰好看见一个男人扛着一块长木板走下桥,木板差点刮到她2,女孩在后面大叫一声,小心!她看见那个男人慌张地回过头来,是一个陌生的农民模样的男人。女孩注意到他的背心3和裤子都是湿的,一路走一路滴着水。女孩突然笑起来,她说,你干什么呀?他好像一时没听懂女孩的问题,他说,什么干什么?女孩说,你怎么湿漉漉的4?你是水鬼啊?男人把左肩膀上的木板换到了右肩膀,水鬼?什么水鬼?他木然地5看着女孩,过了一会儿似乎明白过来,然后他嘿地一笑6,指了指桥下不远处的一块驳岸7,我不是水鬼,他说,看见没有?我们在水里干活呢。

 

1 葵扇 kuíshàn éventail en feuilles de palmier   遮 zhē  couvrir pour se protéger

2 guā  gratter/érafler    3 背心 bèixīn  maillot de corps

4 湿漉漉 shīlùlù  trempé, dégoulinant      5 木然 mùrán stupéfait, ébahi

6 hēi  hé !    7 驳岸 bó’àn remblai, digue

 

C’est en se protégeant le visage du soleil de l’après-midi avec l’éventail que la fillette se rendit sur le pont, ce jour-là. Personne ne la remarqua, ni elle, ni ses ongles vernis. Au moment même où elle arrivait sur le pont, un homme portant une planche sur l’épaule en descendait, et la planche faillit la heurter au passage ; la fillette lui cria derrière lui : attention ! Elle vit l’homme se retourner, l’air effaré ; il avait l’air d’un paysan qui n’était pas du coin, et la fillette remarqua, quand il la dépassa, que son maillot de corps et son pantalon étaient mouillés et dégoulinaient. La fillette éclata de rire et lui demanda : qu’est-ce que tu fabriques ? Il sembla ne pas avoir compris la question : qu’est-ce que tu veux dire par qu’est-ce que je fabrique ?  A quoi la fillette répondit : Pourquoi es-tu trempé comme ça ? Tu es le génie des eaux ? L’homme fit passer sa planche de l’épaule gauche sur l’épaule droite avant de demander en regardant la fillette d’un air ébahi : le génie des eaux ? Quel génie des eaux ? Puis, au bout d’un instant, il sembla avoir compris et se mit à ricaner : je ne suis pas le génie des eaux, dit-il en montrant une digue, un peu plus loin en contrebas, tu n’as pas vu ? On travaille dans l’eau.

 

女孩顺着他手指的方向,发现化工厂的驳岸上聚集着一群民工。那群人光着上身,有的在岸上,有的在水里,吵吵嚷嚷的。女孩用手扒着桥栏,她说,我要看。女孩回过头对那个民工说,我要看。

 

民工眯起眼睛看着女孩,然后他又笑了笑,露出焦黄的牙齿。女孩看见他扛着木板下了桥,她注意到他腿上粗壮的突出的静脉血管,像许多蚯蚓,他的小腿和脚踝处沾满了黄色的泥浆。

 

夏天,一群民工为化工厂修筑了一个小码头。女孩站在桥上,耐心地目睹了民工们打桩、围坝、抽水的全部过程。起初没有人注意到桥上的那个女孩。女孩站在桥上,手执一把葵扇,挡着午后的阳光。起初她只是站在桥上看他们,不知道她在看什么,她对什么产生了兴趣,她只是在看。女孩偶尔会调整手里葵扇的位置,葵扇便遮住了她的大半张脸,她只是站在那里看,但是有一次她突然叫起来,水鬼来了!起初她只是试探着有所顾忌地吓唬他们,后来她就显得招人憎厌了,她大声地向他们叫喊,水鬼来了,快上岸,小心水鬼抓你们的脚!民工们有时停下手里的工作,恼怒地瞪着桥上的女孩,每逢这时候,女孩就逃,她三步两步跨下桥,一眨眼就不见了。

 

民工们也议论桥上那个女孩,他们一致猜测女孩是傻的。幸运的是女孩没有影响他们工程的进展。他们计划用八天时间筑好这个小型码头,实际上他们只用了一个星期,一个星期之后小码头就竣工了。竣工的那天他们一直在向桥上张望,整整一天,他们没有看见女孩的身影。民工们不知道她那天为什么不来,就像他们不知道此前几天她为什么天天站在桥上。女孩不在桥上,桥显得很空洞,女孩不在桥上,桥上的阳光到了黄昏时分仍然有点刺眼,这原因也简单,就是桥上没有人,女孩不在桥上。

民工们不知道女孩到她姑妈家做客去了。

 

[l’ouvrier fait partie d’une équipe qui a travaillé pendant l’été à construire une jetée près de l’usine ; la fillette les observe tous les jours, mais ne peut observer la fin des travaux car elle a dû aller une semaine chez sa tante…]

 

3

第七天女孩到城市另一侧的姑妈家去做客,黄昏回家,过桥的时候她发出了一声惊叫。母亲当时拽着她的手,母亲吓得甩开了她的手,你叫什么?母亲说,吓死人了,好端端的你尖叫什么?女孩站在桥上,看着不远处新筑的码头,她想站在桥上,但是母亲粗糙而有力的手再次拽住了她,不准站在桥上,像个傻子,母亲气冲冲地说,你知不知道人家都说你是傻子?大热天,整天站在桥上,不是傻子是什么?女孩被母亲拽着下了桥,她说,别拽呀,你把我的手拽断了!母亲说,不把你拽回家,你就站在桥上让人笑话!女孩努力挣脱着,别拽我,水鬼才这么拽人呀!女孩绝望地盯着母亲紧拽着她的手,突然叫起来,我看见水鬼了!你是水鬼!母亲就扬手打了女孩一个巴掌,整天嘴里胡说八道,母亲说,你再胡说八道的,哪天真让水鬼把你拽到水龙王那里去!

 

[quand elle revient, elle voit en passant sur le pont que la jetée est terminée… mais sa mère l’entraîne de force ]

 

第七天夜里女孩在母亲的眼皮底下溜了出去。女孩以前从来不在夜间出门,所以母亲看着她从竹椅前绕出去,看着她手里抓着一个像手电筒一样的东西,就是没有想到女孩手里抓的是一只真正的手电筒,女孩带着手电筒从她眼皮底下溜出去了。

 

[alors pendant la nuit, elle se faufile dehors pour aller voir…]

 

石板路的两侧有人在乘凉。有人看见了女孩,他们叫着女孩的名字说,这么晚了,你去哪里?女孩说,我到桥上去乘凉。他们就说,这女孩很聪明嘛,桥上风大,是乘凉的好地方呀。女孩走到了桥上,桥上有几个青年,他们坐在桥栏上抽烟,看见女孩上桥,他们停止了说话,一齐看着她,有人先嘿地笑了,说,又是她,邓家的傻丫头。整天站在桥上!女孩鄙夷地扫了他们一眼,她说,你们才傻呢,你们才整天站在桥上呢。女孩伏在另一侧桥栏上,做出一副井水不犯河水的样子。她用手电筒照了照桥下的河面,然后又关上了手电筒。其实她是要看那个新筑的码头。那个码头已经从河面上升了起来,新浇的水泥在月光下面散发出一种模糊的白光。女孩站在那里,莫名地感到伤心,她多么想好好看看那边的码头,她守了六天,亲眼看见了那些民工修筑码头的所有细节,却惟独遗漏了这个新事物从河水中升起来的过程。她想好好观察新码头,但是那几个讨厌的青年在她身后说话、怪笑,弄得她心神不定。

 

女孩决定离开桥头。她下了桥,向河岸的方向走去,桥头上的青年在她身后喊,傻丫头,你去哪里?女孩没有理睬他们。她心里说,你们要霸占桥头就让你们霸占好了,我才不稀罕站在那里。女孩打开手电筒向新码头走去,看见河水从桥洞里奔涌而出,夜色中的河水看上去比夜色更浓更黑。

 

一大片水泥地坪袒露在月光下,散发出水泥本身特有的腥味,欢迎女孩的到访。女孩小心地伸出一只脚,试探着水泥的强度,水泥还没有干结,在手电筒的光柱下,女孩看见自己的凉鞋印子,清晰地刻在地坪上。

 

工棚还在,里面黑糊糊的,没有一点动静。女孩用手电筒照了照工棚里面,照到了角落里的一张草席,草席旁边放着一只搪瓷脸盆,一只饭盒。女孩知道还有一个人留守在码头上。女孩用手电筒向四处照射着,除了化工厂一年四季堆放在这里的大木箱、废旧的机器,女孩没有看见那个人。在更远的地方,在河流突然藏匿的地方,那座塔楼被月光浸泡着,微微发红,现在那个水中的门洞一点也看不见了。女孩谛听着河流的声音,她的耳朵里灌满了河水呢喃自语的声音,还有一种奇异的击水声从塔楼方向渐次而来,女孩瞪大眼睛盯着河面,她没有发现什么,没有游泳的人,没有人。但是那击水声却越来越清晰越来越近了。女孩有点害怕起来,她向远处的桥头张望着,桥头上的几个青年还在那里,女孩就向他们叫喊了一声,水鬼,有水鬼!桥头上的人影晃动了几下,没有任何回应。女孩害怕了,她在河岸边一跳一跳地跑,手里的电筒光摇摆不定,女孩在奔跑的时候看见河水在她脚下无声地流淌,夜色中的河水比夜色更浓更黑,女孩惊惶地跑过新筑好的码头,她听见了自己急促的呼吸声,她听见了水鬼的呼吸声。水鬼来了!突然一下她脚上的凉鞋被什么东西咬住了,女孩惊叫着低下头,看见水泥地坪粘住了她的凉鞋。与此同时,她听见河里响起一阵杂乱的打水声,她看见一个人从黑暗的水面上钻出来,溅出许多晶亮的水花。女孩再次惊叫起来,她认出那是桥头扛木板的民工,但她还是一声声地尖叫起来,水鬼,水鬼,水鬼!女孩认出那是一个人,他的手里还举着什么东西,但她还是一声声地尖叫起来,水鬼,水鬼,水鬼!

 

如果桥头上的几个青年相信水鬼的传说,他们将证明邓家女孩的传奇故事。可是他们不相信河里有什么水鬼。这使女孩嘴里的故事最终成为真正的故事。

 

那天夜里九点多钟他们隐隐听见新码头那里传来的声音,有人曾经想过去看个究竟,但被同伴阻拦了,同伴说,哪来什么水鬼?别听那傻丫头瞎叫。他们留在桥头上聊天抽烟,后来,大约到了十点钟,女孩走过来了。他们不知道发生了什么事,只是看见女孩浑身湿漉漉的,手里捧着一件东西。他们本来谁也不愿意答理邓家这个女孩,可是他们听见女孩一边走一边哭泣。桥上的人纷纷跑了下去,他们看见那个女孩像是刚刚从水里爬起来,她哭泣着向桥这边走来,手里捧着的竟然是一朵莲花,是一朵红色的硕大的莲花,他们首先是被这朵莲花迷惑了。那几个青年都围上来看,莲花是真的莲花,不是塑料的,花瓣上还凝结着水珠。他们七嘴八舌地问女孩,从哪里弄来的莲花?女孩仍然哭泣着,女孩像是在睡梦中哭泣,她的双手紧紧地捧着莲花,苍白的手指缝间有水珠晶莹地滚落。一个青年说,别大惊小怪的了,是从水里漂来的,是从公园的莲花池漂来的。其他人就用询问的目光看着女孩,对吧,是从河里漂来的吧?女孩不说话,女孩捧着莲花往街上走,青年们跟在她身后,又有人说,你个傻丫头,你是跳到河里去捞莲花了吧?小心淹死了!就是这时候女孩突然回过头来,女孩的嗓音听上去沙哑而令人心悸,她说,是水鬼送给我的莲花。我遇到水鬼了。

 

就是这个女孩的故事风靡了整整一个夏天,如果让她亲口来说,别人听得会不知所云,不如让我来概括这个故事。故事其实非常简单,说的是邓家的女孩遇到了水鬼,不仅如此,水鬼还送了她一朵红色的莲花。

 

一朵红色的很大的莲花。

 

Lire le reste de la traduction dans le numéro trois de la revue Jentayu.



 

  

 

 

     

 

 

 

© chinese-shortstories.com. Tous droits réservés.

 

Partager