Actualités

 
 
 
       

 

 

Premier ouvrage en français sur Mo Yan et traduction intégrale du « Clan du sorgho »

par Brigitte Duzan, 24 septembre 2014

    

En ce mois de septembre, Mo Yan est en visite en France, pour la quatrième fois : rien d’étonnant, la France est le pays où a été traduit et édité le plus grand nombre de ses œuvres, une vingtaine de romans et recueils de nouvelles.

    

Un colloque à Aix-en-Provence

   

 

Mo Yan à l’université d’Aix-Marseille

 

    

C’est à Aix-en-Provence que le prix Nobel de littérature 2012 s’est d’abord rendu, pour un colloque international qui s’est tenu les 18 et 19, sur le thème « L’œuvre de Mo Yan : traductions, réception et interprétation ».

    

En 2013, un premier colloque avait été organisé par les équipes de recherche spécialisées en littérature comparée et en étude de la littérature chinoise contemporaine des universités Paris-Diderot, Sorbonne nouvelle et Aix-Marseille pour réfléchir sur le thème « Mo Yan, au croisement du local et de l’universel ». C’est à l’issue de ce premier événement qu’il avait été décidé d’en organiser un second, pour étudier plus spécialement la question des traductions.

     

Organisé sous les auspices de l’Institut de recherches asiatiques de l’université d’Aix-Marseille, le colloque qui vient de s’achever a donc traité des aspects spécifiques de la traduction de l’œuvre de Mo Yan, de son originalité et de sa place dans la littérature mondiale. Les participants regroupaient les universitaires spécialistes de son œuvre, en France et en Chine, ses traducteurs et traductrices en français, Noël Dutrait, Sylvie Gentil et Chantal Chen-Andro, ainsi que des représentants de ses deux éditeurs en France, Philippe Picquier et le Seuil.

    

La première journée s’est poursuivie par une rencontre de Mo Yan avec le public, et la seconde s’est conclue par une cérémonie de remise du diplôme et des insignes de Docteur Honoris Causa de l’université d’Aix-Marseille (1).

   

Visite à Paris

    

La visite de Mo Yan se poursuit à Paris, avec une série de rencontres avec le public.

   

Le 24 septembre, à 19 heures, il sera à la librairie L’arbre à lettres (2), à l’occasion de la sortie de la traduction intégrale, par Sylvie Gentil, de son roman « Le Clan du sorgho rouge », au Seuil. C’est seulement la première partie du roman qu’elle a traduite en 1989, traduction publiée chez Actes Sud qu’elle a revue pour cette nouvelle édition en y a ajoutant celle des quatre autres parties (3).

    

Le 29 septembre à 18 heures, Mo Yan sera à la mairie du 3ème

 

Le Clan du sorgho rouge,

traduction intégrale 2014

arrondissement pour une rencontre avec le public, et le  lendemain, une nouvelle rencontre est prévue dans le grand auditorium de la Bibliothèque nationale de France. 

   

Ouvrage de Zhang Yinde

   

Mo Yan, le lieu de la fiction

 

La visite de Mo Yan est enfin accompagnée de la sortie du premier ouvrage en français consacré à l’écrivain et son œuvre,« Mo Yan, le lieu de la fiction », par l’un des grands spécialistes de la littérature chinoise en France : Zhang Yinde (张寅德), professeur d’études chinoises et directeur de recherche au Centre d’études et de recherches comparatistes de l’Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3.

     

L’auteur étudie d’abord l’œuvre de l’écrivain à travers son « lieu de fiction », ce Gaomi devenu « territoire réinventé, irréductible à toute instrumentalisation et toute simplification », lieu de fiction qui est aussi à la source de la création verbale spécifique de Mo Yan, à la fois enracinée dans la culture locale et de portée universelle.

    

Zhang Yinde analyse ensuite les principaux romans de Mo Yan, en montrant la logique de leur progression narrative, et la tension qui s’y manifeste entre littérature de terroir et

littérature ancrée dans la modernité. Il conclut sur une appréciation de la position de Mo Yan à l’égard de la Chine et du monde, en reprenant et relativisant les critiques, discussions et diatribes suscitées par l’attribution du prix Nobel en 2012.  

    

   

Notes

(1) Détails du programme :

http://blog.univ-provence.fr/gallery/50/programme_Colloque_MoYan_def.pdf

(2) La librairie du quartier Mouffetard, dans le 5ème arrondissement : 2, rue Edouard Quenu.

(3) Extrait sur le site de l’éditeur : http://www.seuil.com/extraits/9782021119909.pdf

    

Aux éditions du Seuil :

Mo Yan, «  Le clan du sorgho rouge  », traduit par Sylvie Gentil, septembre 2014, 440 pages.

Zhang Yinde,  «  Mo Yan, le lieu de la fiction  », septembre 2014, 315 pages.

    

    

   

   

 

 

 

     

 

 

 

© chinese-shortstories.com. Tous droits réservés.